Valeur d’usage : Définition

La valeur d’usage correspond à l’utilité d’un bien ou d’un service. Cette utilité peut être déterminée de manière objective et générale en utilisant des critères admis et reconnus par tous ou peut être déterminée de manière subjective et donc variable d’un agent à un autre.

Prenons l’exemple d’un bien pour expliquer la différence entre utilité objective et utilité subjective… L’exemple le plus classique serait de prendre le pain. Nous prendrons donc l’exemple du Nutella :)

L’utilité objective du Nutella va être sa valeur exprimée en calorie : ce qui ne va peut-être pas avoir l’air utile vu de cet angle… Par contre, dans mon cas, le Nutella a une utilité subjective très importante puisqu’à chaque bouchée, il m’apporte un niveau de satisfaction important (pour l’exemple, nous avons exclue le principe d’utilité marginale décroissante). A travers cet exemple, nous observons donc la différence entre utilité objective et utilité subjective.

La valeur d’usage montre une relation par rapport au besoin éprouvé par un individu alors que la valeur d’échange montre une relation par rapport à un autre bien.

 Citation

Karl Marx :

L’utilité d’une chose fait de cette chose une valeur d’usage. Mais cette utilité n’a rien de vague et d’indécis. Déterminée par les propriétés du corps de la marchandise, elle n’existe point sans lui. Ce corps lui-même, tel que fer, froment, diamant, etc., est conséquemment une valeur d’usage, et ce n’est pas le plus ou moins de travail qu’il faut à l’homme pour s’approprier les qualités utiles qui lui donne ce caractère. Quand il est question de valeurs d’usage, on sous-entend toujours une quantité déterminée, comme une douzaine de montres, un mètre de toile, une tonne de fer, etc. Les valeurs d’usage des marchandises fournissent le fonds d’un savoir particulier, de la science et de la routine commerciales.