La structure du marché français

 

 

-Wikipédia-
La première Bourse de Commerce à Paris est créée en 1639. Ce fut à partir de cette date que les courretiers de change, deniers et marchandises prirent le nom d’agent de change3 que le roi Charles IX avait créé par un édit en 1572.

L’existence de sociétés par actions en France est ancienne. La Compagnie des Indes occidentales, créée en 1664, ainsi que la « Compagnie d’Afrique » et la banque générale de John Law font en 1716 l’objet d’une spéculation effrénée. Peu après, un arrêt du Conseil d’État du roi, le 24 septembre 1724, donne à la bourse de Paris. La présence des femmes y est dès l’origine proscrite, et ce jusqu’en 19675.

La Bourse de Paris au xviiie siècle a occupé l’hôtel de Nevers, avant de transiter par plusieurs sites parisiens. En 1808, Napoléon Ier pose la première pierre du Palais Brongniart, conçu par l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart et destiné à accueillir la Bourse de Paris, institution considérée d’ordre public et appréhendée par l’Empereur comme le « thermomètre de la confiance publique » à cause de la présence des rentes constituées 5 % (résultant du tiers consolidé de la Banqueroute des deux tiers votée sous le Directoire) qui composent l’essentiel de la cote officielle et dont le cours est suivi avec assiduité par Napoléon Bonaparte. Le bâtiment est finalement inauguré sous la Restauration le 4 novembre 1826.

Vers le milieu du xixe siècle, la Bourse de Paris est entraînée dans la grande spéculation sur les premiers chemins de fer, qui vient de Londres et se transmet via les premiers liens inter-Bourses, comme les pigeons voyageurs et le télégraphe.

Plus tard, à la fin du xixe siècle, la place financière parisienne connaît un rayonnement mondial très important, avec les grandes opérations en capital comme Suez, Panama, et les Emprunts russes.

Après 9 ans de fermeture pour cause de guerre, la Bourse de Paris rouvre ses portes le 27 juin 1949.