Principe énoncé par Joseph Aloïs Schumpeter dans le Capitalisme, Socialisme et Démocratie. La destruction créatrice est le principe selon lequel les nouvelles structures remplacent les anciennes devenues obsolètes pour leur environnement.

Attention, points épineux !

Tout d’abord, selon l’auteur, le principe s’applique à la sphère économique. Puis, l’auteur ne soutient pas la thèse qu’il faut absolument détruire immédiatement les structures obsolètes. Au contraire, il reconnait l’obligation de suivre les structures vieillissantes dans leur restructuration (transfert des emplois par exemple). 

Ainsi par exemple, une société, un pays ou simplement un groupe n’a aucun intérêt à remplacer immédiatement fermer ses structures au profit de nouvelles mais au contraire à accompagner la transition des salariés des anciennes vers les nouvelles. Dès lors, la destruction créatrice n’est pas une coupure immédiate entre deux époques mais un passage d’une époque (d’un cycle pour être précis) à une autre et ce, en prenant en compte la possible coexistence des structures obsolètes et des nouvelles.