C’est l’Indice boursier Français (cocorico) comprenant les 40 premières valeurs boursières sur le premier marché de Paris. Il a été lancé le 31 décembre 1987 avec une valeurs de 1000 points. 

Son calcul n’est pas forcément évident pour le néophyte, et même quand on demande à quelqu’un de spécialisé, ce dernier peut avoir du mal à répondre.

La première chose qu’il faut observer : le cac 40 n’est ni un pourcentage ni un chiffre balancé au piffomètre avec 40 additions divisées par le nombre d’Or ou la racine carré de l’anniversaire de tatie Danièle… C’est un indice calculé en points d’indice.

Oui mais les points d’indice c’est quoi ?

C’est rien, cela ne représente que ce qu’on lui demande de représenter. Ainsi, il n’y a pas de lien direct avec la valeur d’échange de l’action.

En fait, basiquement, en 1987, nous avons donner une « base 1000″ à l’indice : la valeur de l’ensemble des 40 actions majeures du marché = 1000. Aujourd’hui, nous calculons la variations de ces valeurs (en prenant compte que certaines entreprises sont sorties et d’autres rentrées dans le cac40) par rapport à cette base 1000.

Evidemment, on notera qu’en réalité, le calcul est bien plus compliqué que cela mais ce que nous devons retenir, c’est le principe énoncé.

Oui mais comment on choisit les entreprises qui rentrent dans le cac40 ?

Facile : ce sont celles qui ont les valeurs les plus importantes dans tout le marché !

FAUX !!!

En faite, il existe une ligue 2 pour les plus petits joueurs : elle s’appelle le Next 20. Les analystes, tous les trimestres, choisissent  quelle entreprise peut inclure le cac 40 et quelle entreprise doit sortir du cac 40.